Appelons les racistes des racistes en 2017

Lorsque j’étais plus jeune, mes parents me rappelaient régulièrement que j’étais noire. Juste au cas où j’oublierais. N’importe où, n’importe quand, il n’y avait pas de mauvais moment. Je vous assure que c’est vrai. Voilà comment ça se déroulait.

*Je me sers un plat de riz*

*Ma mère rentre dans la cuisine*

Manmi: «Sèlman pa blye…se Ayisyen ou ye… »

(Seulement n’oublie pas que tu es haïtienne)

*Je me retourne pour regarder ma mère, totalement confuse*

Moi: «Manmi pourquoi tu dis ça? C’est quoi le rapport… »

*Mon père sort de nul part*

Papi: «C’est quoi le rapport? Comment ça c’est quoi le rapport? Annn paske ou fèt icite, kounye a se blan ou ye? Mmmh (grattement de gorge) Wap konn Jòj…. »

(Parce que tu es née ici, maintenant tu es blanche?)

*Je me retourne maintenant pour regarder mon père, encore plus confuse*

Moi: «Mais…je SAIS que je ne suis pas blanche, et je ne veux pas le devenir. Tout ce que vous dites n’a pas rapport!!»

Rendu là, mes parents en avaient fini avec moi et ont juste décidé de vaquer à leurs occupations. Je sais que vous êtes confus lol. En fait, voyez-vous, mes parents sont des êtres intelligents. Ce qu’ils voulaient que je comprenne, c’est que je suis noire et que je le serai toujours. Les gens vont pas cesser de me le rappeler. Donc, il fallait que j’en sois consciente. Même si je suis d’ici, ils agiront toujours comme si je viens d’ailleurs.

C’est pour ça qu’une dame blanche qui me donnait une entrevue, m’a interrompue en plein milieu de notre entrevue pour me demander d’où je viens, comme si ça affectait mes compétences pour l’emploi.

C’est pour ça qu’un client m’a dit que nos cheveux étaient spéciaux et que les miens ressemblaient à un plumeau pour épousseter.

C’est pour cela qu’une vieille dame blanche, que je ne connaissais pas, s’est mise à toucher mes twists, parce qu’elle les trouvait teeeellement beaux tsé.

Ce que mes parents voulaient me dire c’est qu’à cause de ma peau noire, je serai toujours, pour eux, une étrangère. Et les «étrangers » ça les dérange parce qu’ils sont des racistes. Des racistes qui vivent dans le déni de leur propre racisme so ça donne toujours des situations frustrantes.

***

En classe, le prof demande: «Croyez-vous que le Québec est une société d’intégration ou d’inclusion?»

(Intégration: une personne doit s’intégrer au groupe)

(Inclusion: inclure une personne dans un groupe)

Bon là, of course la majorité des gens qui parlent sont comme : « oui au Québec on est une société d’inclusion mais tsé on peut pas accepter toutes LEURS demandes ».

Un autre: «oui c’est une société d’inclusion parce qu’on  les accepte NOUS les IMMIGRANTS ».

Et honnêtement, c’étaient toujours les même arguments, mais je ne pouvais pas m’empêcher de remarquer les  « ON »,  «NOUS »,  «QUÉBÉCOIS» et les  « EUX-AUTRES»,  «EUX »,  «IMMIGRANTS».

Le fait que dans ton discours je peux entendre la séparation ben ça prouve que finalement c’est pas une société d’inclusion mais bien d’intégration où nous,  «les immigrants», on doit s’intégrer à la société pis juste accepter tout et n’importe quoi sans rien dire.

Mais moi ma question c’est: comment est-ce possible que quelqu’un peut passer vingt ans dans un pays (ou province), payer des taxes pendant vingt ans, participer au développement d’un domaine X de la société pendant vingt ans et quand même être appelé immigrant? C’est un citoyen!

Des citoyens qui, comme le reste, ont le droit de faire des demandes à leur gouvernement.

Des citoyens qui, comme les autres, ont le droit de demander qu’on les représente dans les médias.

Des citoyens qui ont le droit de demander une commission d’enquête sur le racisme systémique au Québec.

Qu’est-ce que ça veut dire: «vous insultez les québécois avec votre commission »? Attend so nous on n’est pas québécois?

Non mais je comprends pas. Explique-moi. C’est quoi là, je ne suis pas une citoyenne à part entière?

Vous savez ce que nous nous trouvons insultant? C’est qu’une femme musulmane se fasse attaquer dans la rue par deux fous qui tentent de lui enlever son hijab et quand elle partage son expérience sur les réseaux sociaux elle se fait insulter. Ce que nous trouvons insultant, c’est qu’un noir a deux fois plus de chance de se faire arrêter par la police…parce qu’il est noir. Ce que nous trouvons insultant, c’est que les immigrants et les enfants d’immigrants sont les plus éduqués mais les moins bien payés.

Ce que nous trouvons insultant, c’est qu’un homme blanc peut insulter notre pays d’origine, Haïti, à la radio, en disant que c’est un pays rempli de voleurs et d’inventeurs du sida qui devrait redevenir une colonie…et toujours garder sa job. Ce que nous trouvons insultant, c’est qu’on peut se plaindre ici d’être forcé d’embaucher un acteur noir pour jouer un noir et recevoir de la compassion. Ce que nous trouvons insultant, c’est qu’on nous considère comme …des moustiques, des poissons au goût et à la texture du décongelé…mais on n’est jamais des personnes.

La commission d’enquête sur le racisme systémique on y a droit. Comme on a le droit d’être représenté dans les médias. De la même façon qu’on a le droit de se faire payer équitablement. En 2017, devenons acteurs de changements. En 2017, prenons notre place!! En 2017, acceptons que nous ne sommes pas simplement des gens «issus de la diversité», mais bien des membres à part entière de cette société.

Et finalement pour 2017….soyons real. Commençons par appeler les racistes des racistes,  voulez-vous bien?

#AppelonsLesRacistesDesRacistes

Pétez la bulle d’un raciste en 2017. Dénoncez un raciste en 2017. Exposez un raciste en 2017.
From your sistas,
Beckybeck & Melzz

Str8 outta love