Vag sur eux (mon opinion sur la diversité à la télé québécoise)

Quelque chose que vous devez savoir à propos de moi c’est que je ne regarde pas beaucoup de show. Pourquoi? Simplement parce que je suis lazy et que lowkey j’ai des troubles d’attention : je ne peux pas suivre quelque chose trop longtemps, je me désintéresse rapidement. Je sais. Pathétique. Et dans les shows que je regarde, très peu sont québécois. Okay, pour vrai y a juste un  show québécois que je suis pour l’instant. L’émission s’appelle »Jérémie », ça passe tout les mardis à 19h sur Vrak! Je suis à fond dedans, c’est MON émission. Chaque mardi, quand je reviens à la maison première chose que je fais :

1.      Je me prépare un plat parce que hashtag food is life.

4jeremie

2.      Je demande a ma petite sœur si elle a regardé les derniers épisodes (elle est souvent en retard de 2-3 épisodes) et elle me répond que non, qu’elle a un examen de chimie qui s’en vient qu’elle n’a pas le temps pour ça ELLE

3jeremie.jpg

3.      J’ignore la pointe de ma sœur et je m’installe devant la télé avec mon bol de nourriture prête pour les nouvelles aventures de Jérémie.

2jeremie.gif

Le show n’est pas extraordinaire. Mais il est parfait pour moi. Un show de 30 minutes avec des ados de mon âge, sans trop de drama, juste assez. Vie normal d’ado qui pense que tous tourne autour de leurs petites personnes lol. En plus j’aime vraiment le personnage principal. Elle est smart (la plupart du temps) et le nom Jérémie pour une fille je ne sais pas mais je trouve ça brillant.

Dernièrement un personnage du show, s’est mis à royalement me taper sur les nerfs et j’ai commencé a être sur son cas. Ma frangine et moi on en parlait pis j’ai juste rant sur le personnage (yup…j’suis intense de même). J’ai dit quelque chose comme :

 » Ce gars-là est tellement confus ça m’énerve! On n’est pas dans Hannah Montana, c’est pas le ‘best of both world’ ici! Soit tu veux être avec Jey, soit tu ne veux pas! Ye tellement instable! Ils ont besoin d’une fille noire dans l’émission qui lui dirait ses 4 vérités! Il leur faut MOI! Même si c’est juste pour 2 épisodes je m’en fou’’

On a éclaté de rire. C’était drôle sur le moment. Ensuite on a commencé à parler du fait qu’il y avait -1000 diversité dans le show. Comme vraiment je pense même pas avoir vu de figurant issue d’une minorité visible.

Je sais que ce sujet est très redondant pour plusieurs, il l’est pour moi aussi. Le sujet est revenue à la une avec cette histoire de publicité pour le 375e de Montréal avec juste des blancs. J’ai pas grand chose à dire là-dessus sérieusement. Gilbert  Rozon peut vraiment ce l’est gardé ses « plates excuses » si il ne veut pas sérieusement travailler sur ce problème.

« Y a eu des choix de marketing de faite de mettre les stars en avant pour aller chercher de l’auditoire »

Ok…..

Pis Rachid Badouri, Grégory Charles, Sugar Sammy, Eddy King, Boucar Diouf….where they at tho????

side eye.gif

Le status Facebook de Philippe Fehmiu tho….qu’il a mentionné en direct à la télé en présence de monsieur Rozon;

« Ben c’est pas grave, la diversité culturelle peut attendre encore 375 ans »

*Sip ice tea. Loudly*

sip tea.gif

Lol, sincèrement je pensais qu’à 21 ans je serais over it. Genre okay y a juste des blancs dans la télé québécoise whatever. Mais le fait que je mentionne qu « Ils ont besoin d’une fille noire dans l’émission » prouve que j’espère encore a quelque part de pouvoir être représentée à la télé. Je suis capable d’enjoy l’émission quand même, of course. Ils sont blancs mais humain avant tout, donc je peux toujours relate. Relate avec des personnages blancs j’ai fais ça toute ma vie. C’est juste que j’ai la drôle d’impression que les québécois « de souche » sont pas capable de relate avec des québécois non blanc, non francophone ou immigrant. À chaque fois qu’on parle de diversité, le monde soupire. On dirait qu’on les punis. Et s’il y a trop de monde qui ne leur ressemble pas au même endroit (ou dans ce cas-ci sur le même écran) tout à coup ils se sentent envahis. Basically on est des aliens, et les aliens ça ne mérite pas d’être représenté.

Cela fait que seulement une partie de la population québécoise (la partie humaine) est représenté à la télé. C’est juste pas réaliste. Dans Jérémie il y a un personnage noir! Et y est brand new la, comme il vient tout juste d arriver dans le show, ça fait deux épisodes. Et il n’y a aucune raison de s’en réjouir. Ça ne m’atteint pas. Le show  ne devient pas réaliste tout d un coup parce qu’un noir a faite son apparition la.

Pis ça a toujours été comme ça. Dans Ramdam aussi me semble y avait pas trop trop de diversité. Je pense que Fritz, le chum de Clémence si je me souviens bien, était la seule représentation. Comme wow. Bravo. Ils y ont échappés belle il y a faillit y avoir aucune personne racisé une chance que Fritz était là!

(Put your hands in the air if you remember Fritz from Ramdam)

15310672_1284698534905638_147646000_n

Je pense que Tactik est l’émission qui a battu des records en terme de diversité avec une famille argentine, des personnages noires, un afro cubain c’était le jackpot si on regarde a quoi la télé québécoise nous a habitué!

Mais dans l’ensemble rien ne change. Des statistiques qu’on peut retrouvé dans le journal La Presse démontre que seulement 5% rôles principaux sont tenus par des gens issues de minorités visible et c’est comme ça depuis 2014. Si on regarde les nouveauté de l’automne 2016 les chiffres tombes a 3%. C’est raide (http://www.lapresse.ca/arts/television/201609/22/01-5023110-diversite-au-petit-ecran-rien-ne-bouge.php)

Jay-Z-Yikes.gif

Et ça va sûrement resté comme ça. On va arrêter de se mentir lol, ils veulent pas nous faire de la place. C’ est toujours la même gang que tu vois a l’écran. Et je veux mème pas juste dire que y a juste des blancs : Je veux dire que se sont les MÊMES blancs. C’est un cercle extrêmement fermé! C’est un assez gros défis pour un québécois blanc de percer dans ce milieu alors imagine pour un québécois immigrant ou racisé?

Après la crise que Louis Morisette a faite parce qu’on lui avait demandé de mettre un acteur noir pour jouer un noir (encore saisi pour lui by the way), j ai compris que ceux au pouvoir, n’ont aucune intension de nous faire une place. Ils sont beaucoup trop bien là ou ils sont. Ce qui ce passe aux États-Unis n’est vraiment qu’une distraction. Parce qu’ici ce n’est pas mieux.

Je me souviens encore lorsque ma cousine m’a appris l’existence de la chaîne américaine BET.

Cousine : « Tu connais BET? Tu vas aimé ça! Y a juste des noirs! Dans toute les émissions! Même dans les pubs, c’est juste des noires! »

Plus jeune moi : WOW! *regarde la télé avec un tas de monde qui me ressemble pour la première fois de ma vie avec émerveillement*

Imaginez vous la crise que le monde ferait si y avait un BET version québecoise? Hahahaha juste a y penser je crampe. Le journal de Montréal virais fou!

Je ne veux pas de ségrégation, je veux mon du. Mes parents ont immigré ici, sont maintenant citoyens canadiens et paye leur taxes merci, bonsoir. Je suis née ici, ai été élevée ici, je suis allée à l’école ici je suis noire, d’origine Haïtienne, Canadienne et QUÉBÉCOISE par définition!! Je ne devrais pas avoir à supplier qui que ce soit pour quoi que se soit. On est vraiment traité comme de citoyen de seconde classe quand on parle de diversité dans les médias ici c’est vraiment ridicule.

La question sur la diversité est parti sur les réseaux sociaux. Facebook, Instagram, Snapchat nous permettent de partir des discussions, des débats, nous donne une voix assez puissante, assez forte qui les empêchent de nous ignorer. Ils sont obligés d’adresser ses problèmes. Mais est ce qu’ils ont l’intention de faire un changement? J’en doute fort. La diversité n’est pas une priorité pour eux. Elle l’est pour nous.

Qu’est ce qu’on fait d’abord? S’ils ne veulent pas de nous dans leurs émissions? Dans leur espace? Ben c’est simple: on se crée nos propres espaces.

Lorsque j’avais 10 ans, je suis rentrée dans une nouvelle école primaire. Un jour à la récréation, toutes les filles se sont mises à jouer ensemble. Une des filles m’a invités à les rejoindre mais les autres ne voulaient rien savoir. Pendant qu’ils étaient entrain d’argumenter entre eux, pour savoir si oui ou non j’étais autorisé à les rejoindre je les ai interrompus:

« Écoutez c’est pas grave je vais jouer toute seul. »

J’ai tourné les talons et suis allée jouer seule dans la neige. Je n’étais pas trop triste, juste pas chaud à l’idée d’être la cinquième roue du carrosse. Pourquoi je devrais te forcer à m’aimer? Ça ne faisait pas de sens même à 10 ans. Une situation semblable m’est arrivé 8 ans plus tard quand je suis rentrer au CEGEP; je ne connaissais personne donc je mangeais avec une amie a moi et ses amies mais je ne me suis jamais senti à l’aise. J’étais de trop et je détestais ça. Après trois essais je me suis dit tu sais quoi? Je vais manger toute seule parce que je sais qu’avec moi même ce ne sera pas awkward. Et c’est quand j’ai pris cette décision que je me suis faite des amis.

Quand les gens te montre qui ils sont, croit les. À mainte reprises le milieu artistique du Québec nous a démontré qu’il se foutait de nous et qu’il n’avait aucunement l’intention de nous faire une place sur leur table. Alors qu’est-ce qu’on attend pour vag sur eux?

Je vous encourage à prendre votre espace. On ne peut pas s’attendre a ce que des gens qui ne nous connaissent pas et n’ont pas l’intention de nous connaître, de se préoccuper de nous. Normalement on devrait s’y attendre, en tant que citoyen de cette province, mais a ce stade-ci, s’attendre a quelque chose de leur pars, est presque naïf. Je le répète: créons nos espaces. Encourageons-nous les uns les autres. Encourageons le « New MTL. » Encourageons « Tout le hood en parle ». Des espaces créés par nous pour nous. Encourageons ceux qui nous supporte! Tout le monde se mérite une place. Parce qu’on n’est pas des citoyens de seconde classe. On est des citoyens. Point.

Ce blog c’est mon espace. L’espace que j’ai crée avec Melissa pour les filles noires d’ici.

Parce qu’il est plus que temps qu’on l’a prenne,

notre place.

Message

From your sista,

outta love.